dimanche 7 janvier 2018

Recap de 2017

Nous venons tout juste de finir l'année 2017 et je voulais vous partager les sons qui ont bercé mon année. Une année encore riche en découverte voici mes coups de coeur.


Janvier : J'ai commencé avec des sons plutôt doux comme 'In The Morning ' de Zhu que j'ai seulement découvert cette année et aussi le remix de Maya Jane Coles 'It's you that Drives me wild'.
 La découverte aussi d'une chaîne YouTube Plamstherapy, avec des Remix tout doux et très Chill et ce mois ci  le remix de D33psoul  sur Shape Of You de Ed Sheeran.



Fevrier : Tchami sort la pépite Adieu, un coup de coeur dès la première écoute. Son confrère Malaa sortira quelques semaines plus tard Bylina qui est aussi un coup de coeur. 

Mars : Les beaux jours arrivent et c'est le mois de L'Ultra, je découvre le son Mask Off de Future lors du final de Dj Snake. Les Yellow Claw, annoncent leur album avec la sortie de Good Day en collab avec Snake.

Avril : L'album de Yellow Claw "Los Amsterdam " sort le 7 avril c'est un album coup de coeur où tous les titres sont des merveilles.

Mai: Point Point sort une petite douceur "Hands" avant l'été et je découvre "Miami" de Cyran l'énorme titre de son EP "Miami Wild".

Juin: Deux titres ont retenu mon attention le classique Fatty Fatty de Vadal et le remix de Loge21 sur "Trust"de What So Not et Burns. 

Juillet: Malaa sort "Belleville qui n'est pas un succès pour tout le monde mais un coup de coeur pour moi.

Août: Malgré la saison des festivals le seul son qui m'a fait vibré ce mois-ci c'est "Différent "de Aazar de l'EP Filet Mignon 5.

Septembre: C'est la rentrée, fin de l'été mais Snake réalise un énorme coup de comm et sort son nouveau hit " A Différent Way" avec des sonorité très estivals et la pâte musicale particulière de Dj Snake, ce titre aura eu un effet positif sur cette rentrée 2017.

Octobre: On change de style avec la sortie du nouvel album d'Orelsan. Alors je le met dans cette recap car je n'ai pas pour habitude de parler de Rap mais cet album m'a retourné le cerveau. Gros coup de coeur.

Novembre: Un mois riche en collaborations mais les deux que j'ai retenu sont des bombes. La première c'est celle de Kayzo et Slander "Holy" et les deux Frenchies Dombresky et Tony Romera "Girls Night Out " parfaite pour cette fin d'année.

Décembre: Malheureusement le mois de décembre ne fut pas aussi chargé en découverte que je le pensais deux remix du titre " A Différent Way" ont retenu mon attention ceux de Kayzo et Devault.

Voilà pour mon petit recap des sons que j'ai kiffer en 2017.


Bonne année

Ana

dimanche 24 septembre 2017

Tony Romera,le boucher de l'electro

Tony Romera est un DJ producteur Français de 25 ans originaire de Lyon. Il partage sa création musicale sous plusieurs noms Tony Romera, Rôny et Bellecour, le duo qu'il forment avec son ami Jordan "Keeld".



C'est au début des années 2010 que Tony Romera commence à se faire un nom en mixant quelques fois sur Fun Radio et en tournant dans les plus grands clubs de France, repéré par quelques labels comme 17:44 Record et Elektrolicious qui lui permettront de sortir ses premiers EP et remixes.

C'est en 2013 que son titre Pandor sort et fera décoller sa carrière, à présent soutenu par les plus grands de l'electro comme Skrillex, Tchami ou encore DJ Snake.


Romera a son style bien particulier mélangeant Trap et Bass House mais grâce ses plusieurs noms de scène et son label il peut développer sa schizophrénie artistique et nous fait de très bon sons. 
Recement sur le label de Skrillex "Owsla" Romera a recement sorti What's Going On qui est l'un des meilleurs sons de la compilation Howsla. 



Fin 2016 il annonce le lancement de son label SANS MERCI et le premier son à sortir est Never Give A F***. En juillet dernier Romera passe pour la première fois sur la mainstage de l'EMF à Port Barcares. Un set digne d'une boucherie, le public conquis. 

Son duo Bellecour évolue sur le label de Tchami, Confession. Il a sorti il y a quelques jours Fire inside sur ce label. Ce son est devenu un classique joue par Malaa et Tchami pendant leur set bien avant sa sortie.

Une collab avec Kayzo devrait sortir dans quelques temps ainsi que sa collab avec Diplo que le public attends avec impatience. 








Ana 

jeudi 17 août 2017

Recap : DJ Snake à l'amnesia Cap d'Agde

DJ Snake nous donnait rendez vous le lundi 14 août dans la mythique boîte de nuit l'amnésia du Cap d'Agde. Tout les lundis de l'été le crew Pardon My french se produit à l'occasion d'une résidence. Après Malaa et Mercer, c'est au tour de DJ Snake de littéralement retourner l'amnésia.

(credit photo : PATANDPATATE) 

Nous arrivons vers 22h et déjà pas mal de monde attendait devant la boîte. C'est vers 23h30 que nous entrons et nous arrivons à avoir l'une des meilleures places pour voir DJ Snake. La soirée commence avec le set de l'un des résidents de l'Amnesia Philippe B avec un set House. A 2h30 c'est à SNAKE de faire son entrée. Dans une boîte pleine à craquer.



Un show exceptionnel de 3h30 en passant bien évidemment tous c'est plus gros hits mais aussi certains titres rares dans ses sets tels que "Talk" et "Sober". Il a aussi joué des titres rappelant ses anciens set et des sessions Moombahton, Rap Fr et Us. Le public de l'Amnésia n'a évidemment pas échappé au fameux mur de la mort et au Get low avec la présence exceptionnelle de l'humoriste Malik Bentalha, ami du Dj. Un public chaud du début jusqu'à la fin et DJ Snake plus en forme que jamais.
C'est à 6h00 que DJ Snake termine son set. Une petite séance de dédicaces et photos s'impose pendant que le Dj résident reprend les platines. DJ Snake montre encore une fois qu'il est sans doute le meilleur de sa génération mais aussi quelqu'un de généreux quand il s'agit de faire plaisir à ses fans présents.


Merci à DJ Snake et à l'Amnésia pour cette soirée incroyable. 

A très vite 





ANA 

mercredi 26 juillet 2017

Recap : Lollapalooza Paris 2017 ( Perry Stage) + After La Clairière

La première édition du Festival international Lollapalooza se déroulait pour la première fois à Paris ce week end. Pour cette première édition, le festival a employé les grands moyens en nous concoctant une superbe line up sur la Perry Stage avec des artistes electro assez rares en France.


L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air
( Credit photo : Afterdepth)


Samedi 22 juillet: Nous entrons dans le festival avec un énorme système de sécurité, très rassurant puis nous decouvrons la scène ( Perry Stage) et pour tout vous dire nous étions un peu déçus car peu de visuels, une scène pas très jolie, semblable a un échafaudage. C'est le duo Moksi qui ouvrait le bal et chauffait les premiers festivaliers présents. On découvre ensuite le trio Black Tiger Sex Machine qui endiable la Perry Stage et c'est une belle decouverte. Ils sont suivis par Joyryde, Jauz et Oliver Heldens qui ont littéralement tout cassé. C'est au tour de Yellow Claw de faire tourner les têtes, ils font partis des artistes que je rêvais de voir et c'était ENORME. Martin Solveig arrive et nous en profitons pour faire un petit tour sur le festival avant la messe du maître Tchami.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et foule
( Credit photo: Nicko Guihal)

Après le set de Tchami qui clôture en beauté cette première journée, nous nous dirigeons vers l'After qui se déroulait à la Clairière, à quelques pas de l' Hippodrome de Longchamp. Pour terminer cette belle soirée nous sommes dans un lieu magnifique, une scène en extérieur avec les arbres et des jeux de lumières magnifiques. Nous arrivons vers 0h00 et c'est Asdek qui ouvre cette deuxième partie de soirée. Vers 1h ce sont les loge 21 qui emflamment la soirée, très contente de les voir pour la première fois. Ils sont suivis par le set de Pegboard Nerds qui laisse le temps pour nous de boire un verre et de se préparer psychologiquement au set de Kayzo. C'est la première fois que je voyais Kayzo et son set était incroyable. C'était l'After à ne pas rater !


( Credit photo: Wozniak "Loge 21")

Nous décidons de partir après le set de Kayzo pour être en forme pour la deuxième et dernière journée du festival.

Dimanche 23 juillet: Nous arrivons sur les coups de 18h sur le site car nous étions au Pop Up store Pardon My French avec la présence de Dj Snake et Mercer. Malheureusement nous avons raté le set de NGHTMRE et Slushii. Nous arrivons pour le set de d'Alan Walker qui ne nous a pas du tout convaincu. Au tour de Don Diablo suivi de Marshmello de faire vibrer la Perry Stage. C'est évidemment Dj Snake qui fait le Closing du Lollapalooza, de retour dans sa ville. Il nous a fait un set digne de ce nom, comparable à celui des Charrues mais malheureusement sans sa propre scène, les visuels de son show n'étant pas présent et c'est bien dommage mais la pluie n'a pas arrêté le public car les pogos et le fameux mur de la mort étaient bien présents.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et foule
( Credit photo: Miko)


Pour une première édition le festival s'en est bien sorti, nous donnant rendez-vous pour une seconde édition l'année prochaine.



Ana